Economiste de la construction

  • NON au « Pass Sanitaire » 06/05/2021
    Vidéo enregistrée le 5 mai 2021 L’article NON au « Pass Sanitaire » est apparu en premier sur Union Populaire Républicaine | UPR.
  • LA VRAIE CRISE DE L’EURO EXPLIQUÉE SANS LANGUE DE BOIS ! 04/05/2021
    Débat exclusif entre Philippe Béchade et François Asselineau. Un grand merci aux Publications Agora qui ont organisé, filmé et monté cet entretien ! L’article LA VRAIE CRISE DE L’EURO EXPLIQUÉE SANS LANGUE DE BOIS ! est apparu en premier sur Union Populaire Républicaine | UPR.
  • Bicentenaire de sa mort : Faut-il célébrer Napoléon ? L’Entretien UPRTV 03/05/2021
    À l’occasion de la commémoration du bicentenaire de la mort de Napoléon Ier (le 5 mai 1821 à Sainte-Hélène) François Asselineau a reçu :– Christian Bourdeille, président du Souvenir napoléonien,et… Lire la suite → L’article Bicentenaire de sa mort : Faut-il célébrer Napoléon ? L’Entretien UPRTV est apparu en premier sur Union Populaire Républicaine | […]
  • François Asselineau répond à Sputnik sur le plan de relance européen : « Le coq gaulois se fera plumer » 29/04/2021
    Retrouvez l’article ici : https://fr.sputniknews.com/international/202104291045536295-francois-asselineau-sur-le-plan-de-relance-europeen-le-coq-gaulois-se-fera-plumer-/ L’article François Asselineau répond à Sputnik sur le plan de relance européen : « Le coq gaulois se fera plumer » est apparu en premier sur Union Populaire Républicaine | UPR.
  • Jeudi 29 avril 2021 à 20h30 : François Asselineau répond en direct à vos questions ! 28/04/2021
    Retrouvez le direct de François Asselineau du jeudi 29 avril 2021 sur YouTube : Sommaire : 00:00:22 : Introduction00:09:26 : La lettre ouverte des généraux de l’armée00:28:38 : Le déconfinement et… Lire la suite → L’article Jeudi 29 avril 2021 à 20h30 : François Asselineau répond en direct à vos questions ! est apparu en premier […]

LinkDin

Profil actualiser


Twitter-Profil

Trop belle!

1200-Bandit,Une Vrais Reine sauvage…!




Formulaire de Contact

[contact-form-7 id= »1812″ title= »Formulaire Contact2″]

Economiste de la Construction

Emploi Métreur,

  • L’économiste de la construction mobilise un champ de compétences diverses, comme notamment la maîtrise des technologies des plus innovantes aux plus traditionnelles, les réglementations et normes applicables aux ouvrages de bâtiment, la capacité à estimer un budget et un chiffrage quantitatif et financier d’un chantier ainsi que de son suivi comptable, et, enfin, connaître les ficelles du droit des marchés. Le métreur travaille à la fois avec l’architecte et sur le terrain. Il double sa compétence d’économiste à une connaissance technique pointue du monde la construction. C’est un homme clé dans la mise en place d’un chantier. En effet, c’est lui qui détermine la quantité et le coût du matériel nécessaire à l’achèvement du chantier. Ses principales tâches sont de :Évaluer le coût du chantier :dans un premier temps, il travaille avec l’architecte. A l’aide des plans de construction, il réalise une première évaluation de la quantité de matériaux nécessaires à la réalisation du chantier. Il est également amené à vérifier ces informations sur place. Ses compétences techniques vont lui permettre d’adapter les matériaux utilisés à la typologie du terrain. Il va également déterminer la main d’?uvre nécessaire. A l’aide des estimations obtenues, il va rédiger le cahier des charges et donner son budget prévisionnel.
    Réaliser le suivi du chantier :il peut être chargé de suivre l’évolution du chantier. Dans ce cas, il va planifier les différentes étapes de la construction. Il va également devoir résoudre les problèmes de retard sur le planning, en raison du mauvais temps ou d’un retard de livraison d’un fournisseur. Il doit également veiller à respecter les coûts prévus.
    Prospecter :selon la taille de son entreprise et le profil de son poste, il peut parfois être amené à répondre à des appels d’offre et à prospecter des nouveaux clients.

Mon Agenda.

Son rôles

  • Analyse, organisation, mesures, évaluations…Les missions du métreur TCE sont multiples et centrales sur un chantier. Celui-ci intervient sur les projets de construction pour les particuliers et les professionnels, dans des constructions individuelles ou collectives. Sur la base de plans détaillés, il effectue ses propres mesures, fait des croquis et prend des notes pour compléter les premières informations.
  • Cela lui permet de définir avec précision la quantité de matériaux nécessaire au bon déroulement du chantier, mais aussi le nombre de personnes devant y intervenir par corps d’état, et le temps qu’il faudra sur le terrain. Une fois ces informations définies, ce chef d’orchestre du bâtiment peut estimer le budget, calculer le prix de revient du chantier et établir ses devis.
  • C’est ensuite à lui que revient la rédaction du cahier des charges, où sont décrits tous les travaux à entreprendre. Lorsque le chantier sera amorcé, il veillera à son avancée et ajustera les prix ou les données techniques si besoin. Le suivi se fera jusqu’à l’étape de la livraison.
  • La réponse ou la réalisation de dossiers d’appels d’offres peuvent aussi faire partie de ses attributions.

Quelles compétences ?

  • Être métreur TCE nécessite, comme nous venons de le voir, une bonne dose de polyvalence. En termes de compétences, il convient de faire preuve d’une bonne fibre commerciale pour négocier et défendre ses projets, mais aussi de technicité et de rigueur pour travailler sur les plans et définir un cahier des charges irréprochable.
  • Des connaissances comptables et économiques sont elles aussi appréciées pour estimer les montants des travaux et proposer une estimation quantitative et qualitative fiable.
  • Enfin, il est recommandé d’avoir des compétences en management pour gérer une équipe, et pour suivre le déroulement d’un chantier sans encombre.

Perspective d’emploi?

  • Le métreur TCE a l’embarras du choix pour exercer son activité. Entreprises du bâtiment ou de travaux publics, cabinets d’économistes de la construction ou d’architectes, ou bien bureaux techniques, maîtres d’œuvre et administrations publiques, les perspectives sont nombreuses.
  • Il en est de même pour les opportunités d’évolution, puisqu’il pourra prétendre à un poste de chef métreur ou de chef d’équipe après quelques années d’expériences. Notons que le métreur TCE peut également se mettre à son compte, s’il est en quête d’indépendance.
  • Quant au salaire d’un métreur débutant, il varie entre 27 000 et 33 000 euros annuels, selon les régions

Quelle formation ?

  • Du Bac Pro au Bac +3, plusieurs chemins mènent à l’activité de métreur TCE.Parmi les formations possibles, on retiendra le Bac Pro Technicien d’études du bâtiment ou le DUT génie civil, option bâtiment, travaux publics et aménagement.



Laisser une réponse Merci..!

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.